Digital nomad : focus sur ce mode de vie !

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir !

Hello les Audacieuses ! Devenir digital nomad vous tente ? Vous en entendez de plus en plus fréquemment parler ?

Travailler tout en étant en vacances ! Voyager, faire le tour du monde tout en gagnant de l’argent ! Ca fait rêver hein ?

 

Digital nomad en voyage

 

L’objectif de cet article est de vous apporter les réponses aux questions auxquelles vous n’avez pas pensé. Et oui, vous allez découvrir en douceur la face cachée du digital nomade.

Faisons le tour de la question du digital nomadisme. Plus qu’un mode de travail, c’est en effet un lifestyle qui a conquis beaucoup de travailleurs.

Les points communs entre ces nouveaux travailleurs sont souvent :

  • L’envie de voyager et découvrir le monde
  • L’incapacité à être heureux en passant 5 jours par semaine enfermés entre les 4 murs de leurs bureaux
  • La lassitude du métro-boulot-dodo à attendre les prochaines vacances !

 

Digital nomad : définition

Le digital nomad est avant tout une personne qui travaille dans le monde du numérique. Digital signifie numérique en français. Avec un ordinateur et une connexion wifi, il travaille, produit ses livrables, échange avec ses clients. C’est bien entendu Internet qui le relie aux autres, peu importe où il soit physiquement. Il peut donc être nomad et travailler de n’importe où.

Le nomadisme ne signifie pas forcément « trois années de voyage autour du monde » ! Débuter sa semaine à Paris pour la finir à Marseille, vivre un mois en France puis un mois en Allemagne, ce sont autant d’exemples de nomadisme.

Il est également possible de travailler 6 mois de l’année de son domicile, puis de voyager les 6 autres mois tout en continuant de travailler. Le digital nomad peut donc travailler de chez lui, mais aussi d’une chambre d’hôtel, d’un espace de co-working, d’un appartement loué sur Airbnb, du voilier sur lequel il fait le tour du monde.

 

Les jobs du digital nomad

Il existe 3 catégories d’activités dans lesquelles se retrouve le digital nomad

 

Le web-entrepreneuriat

Le digital nomad entrepreneur crée sa société sur le web pour vendre des prestations ou des services. Il fait évoluer son entreprise et grossir son chiffre d’affaires au fil du temps.

Sa mobilité peut même être un avantage. Elle va lui permettre de parcourir le monde et donc de « dégoter » des clients et des marchés un peu partout.

 

Le freelancing

Le digital nomad freelance vend son temps et ses compétences à des particuliers ou des entreprises.

Il peut exercer son activité de n’importe où et à n’importe quel moment. Sa priorité étant de rendre son travail (de qualité) dans les délais impartis. Une fois que les clients sont trouvés, la liberté d’organisation est totale.

 

Le télétravail

Le digital nomad télétravailleur est un salarié d’entreprise classique. Il n’exerce pas son activité dans les murs de son employeur. Le télétravail consiste souvent à pouvoir travailler de chez soi, une à deux journées par semaine. Il ne permet pas vraiment de devenir digital nomad.

En revanche, le “remote” : c’est du télétravail à 100 % de son temps. La contrainte sera de se rendre quelques jours par an dans l’entreprise, à l’occasion de séminaires et autres réunions d’équipe. Le télétravailleur pourra exercer d’où bon lui semble.

 

La majorité des digitaux nomad sont plutôt entrepreneurs ou freelances, le remote n’étant pas encore très développé en France et dans la culture de nos entreprises.

Mais alors, quels jobs pouvez-vous exercer en tant que digital nomad ?

La bonne nouvelle c’est qu’il en existe plein ! Et qu’il n’est pas forcément nécessaire d’avoir déjà les compétences pour caresser ce rêve de près.

Certains des métiers propices au nomadisme peuvent tout à fait s’apprendre. Il suffit, au départ, d’être plutôt à l’aise avec l’outil informatique et tout ce qui tourne autour du numérique.

Voici une liste (non exhaustive) des jobs qui se prêtent bien au statut de digital nomad car ils peuvent s’exercer de n’importe où :

 

Les métiers du développement web et de l’administration systèmes : (développeur web, développeur d’applications, administrateur de bases de données, expert SI, expert sécurité, ingénieur réseaux, etc.).

Bon là d’accord, de solides compétences techniques sont requises et la formation peut être longue. Ce sont donc des métiers accessibles à des personnes ayant passé quelques années sur les bancs de l’école au préalable.

 

Les métiers (très recherchés actuellement) de la data science et intelligence artificielle : (data scientist, data analyst, expert en machine learning, expert en réalité virtuelle, expert en intelligence artificielle, etc.).

Même combat que précédemment, ces métiers restent réservés aux experts de l’informatique et du numérique.

 

Les métiers du community management et du web marketing : (community manager, web marketer, content manager, expert SEO, expert en publicité Facebook ou Google, rédacteur web, copywriter, etc.).

La palette de métiers offre quelques belles opportunités à des personnes qui auraient par exemple déjà des connaissances en marketing classique et qui souhaiteraient évoluer vers le digital. La rédaction web peut parfaitement convenir à quelqu’un dont l’écriture est une passion. Les formations ne manquent pas pour adapter ses compétences et apprendre un nouveau métier.

 

Les métiers du graphisme et du design : (graphiste, web designer, UX designer, etc.). Ces métiers vont plaire aux créatives parmi vous ! Là encore, une formation peut permettre de se lancer relativement rapidement.

 

Les métiers plus classiques,mais qui peuvent s’exercer via le web : (coach, prof, enseignant, consultant, traducteur, assistant, psychologue, comptable, etc.). Aujourd’hui, tous ces métiers peuvent s’envisager à distance. Une séance de coaching peut se faire via Skype par exemple. Un cours de sport peut être proposé sur YouTube. Bref, pas de limite à notre imagination, Internet propose aujourd’hui énormément d’activités en ligne et à distance alors qu’il y a quelques années, ce n’était pas envisageable. L’explosion des MOOC (Massive Open Online Courses), ou cours en ligne ouverts à tous, en est le premier exemple.

 

Devenir digital nomad : concilier voyage et travail

 

Digital nomad : concilier travail et voyage

 

Maintenant que vous avez trouvé le métier de vos rêves. Vos premiers clients ont signé. Vous êtes à l’autre bout du monde, sur cette petite île de vos rêves en Polynésie française.

 

Il va tout de même falloir assurer !

Et, contrairement à l’image idyllique du digital nomad qui travaille les pieds dans le sable en sirotant un cocktail de fruits exotiques, ce n’est pas toujours facile. Il ne faut pas oublier que le digital nomad travaille. Il n’est pas un simple vacancier ou touriste.

Quelques règles s’imposent :

Voyagez lentement et dans les meilleures conditions :

Il n’est pas question de voyager toute l’année, en changeant de pays ou de lieu chaque semaine. Les conditions du voyage sont parfois difficiles : climat, transports chaotiques, ambiances et cultures lointaines de la nôtre, logement précaire et inconfortable.

Il est donc important, pour pouvoir se concentrer sur son job, de construire de bonnes conditions de travail et de prendre son temps. La notion de « slow travel » est ainsi très importante pour le digital nomad.

C’est une manière de s’imprégner des lieux et nouer de véritables contacts avec les populations locales. C’est aussi un moyen de se poser, de trouver un logement plus confortable qui dispose d’un bon Wifi (point primordial du digital nomad), de profiter de l’économie locale et donc, de pouvoir travailler dans des conditions sereines.

Enfin, cela permet de dégager du temps pour profiter pleinement du voyage et découvrir le pays dans lequel vous vivez pour quelques mois.

 

Voyagez léger :

le digital nomad n’a souvent pas de logement fixe. Plus question de posséder cette jolie table basse ou ce super micro-ondes que vous aviez achetés il y a quelques mois.

Toutes vos affaires doivent tenir dans un sac de voyage. Exit vos 5 pulls et vos 4 paires de chaussures ! Un pull léger, un pull chaud, une paire de baskets et des tongs devront suffire.

N’oubliez pas non plus que vous allez devoir « bourlinguer » avec tout votre matériel de travail. Le choix de votre ordinateur ou de votre appareil photo est donc primordial (léger, petite taille, etc.).

Si vous êtes une fervente lectrice, n’oubliez pas de vous doter d’une liseuse, vous emporterez tous vos livres préférés dans une tablette qui se glissera dans la poche de votre sac à dos.

Bref, le minimalisme est de rigueur pour le digital nomad.

 

Gérez votre budget :

En voyage, la question du budget est primordiale.

Même si les pays dans lesquels vous vivez offrent un coût de la vie parfois bien plus bas qu’en France, il va être nécessaire de bien répartir votre budget : logement, transports, visites et excursions, nourriture, tout est compté !

Et cela est d’autant plus vrai qu’en tant qu’indépendante, vos revenus vont fluctuer et ne seront jamais stables. Un bon mois peut en cacher un mauvais.

Piloter son budget est donc absolument nécessaire si vous ne voulez pas subir trop de pression et de craintes par rapport à l’argent.

 

Planifiez vos activités et organisez votre temps :

Entre lézarder sur la plage, visiter ce fabuleux temple inca ou préparer la newsletter hebdomadaire de votre client…

Il va falloir répartir votre temps.

Que vous décidiez de travailler le matin et visiter la ville l’après-midi. Ou que vous décidiez de travailler une semaine entière pour ensuite consacrer une semaine à un road trip, c’est votre choix.

Mais, il faudra vous organiser en conséquence, vis-à-vis de vos clients et de vos échéances. Tenir un planning mensuel détaillé vous aidera beaucoup.

 

Digital Nomad : Gérer son temps

 

En conclusion

Être digital nomad va nourrir vos envies de voyage, de découverte du monde. Ce mode de travail et de vie peut vous faire rêver.

 

Mais attention à ne pas oublier les difficultés et contraintes qu’il peut entraîner. Avec de l’organisation, beaucoup de rigueur, et l’âme aventurière, vous construirez votre propre équilibre de vie !

 

Mais il va falloir faire votre propre focus et commencer à poser sur le papier votre rêve.

Je vous propose de construire votre propre fiche descriptive de projet de nomade digital. Faîtes votre propre tableau en reprenant tous les critères de l’article (et ceux trouvé ailleurs, tout est bon à prendre, si c’est constructif).

Première idée de tableau très simple : avantages et inconvénients.

 

Digital Nomad : Avantages et inconvénients

 

Ensuite vous faîtes votre propre analyse par rapport à vous-même.

Avez-vous les moyens d’accéder à tous les avantages, sont-ils réalisables ?

Acceptez-vous les inconvénients, comment pouvez-vous les minimiser ?

Voilà un exemple de questions à se poser.

C’est vrai que ce mode de vie a déjà conquis des milliers de travailleurs à travers le monde, comme le slash dont je vous ai parlé la semaine dernière !
Cependant, comme tout projet il va falloir étudier sa faisabilité !

Commenter ici, liker, partager cet article s’il vous a plu !

A la semaine prochaine les Winners !

Le clin d’œil du moment :
“La Digitale Nomade est une bosseuse empreinte de valeurs, de foi et de croyances !”

Les Allumées du Casque vous souhaitent une belle journée !

 

Partager l'article
  • 15
    Partages
  • 15
    Partages

Cet article a 4 commentaires

  1. Effectivement, le besoin de liberté physique devient de plus en plus présent et des nouveaux métiers apparaissent pour soutenir cette vague.
    Un super article que je conseillerai aux personnes que j’accompagne dans leur reconversion professionnelle (En création d’entreprise, développement de compétences, bilan de compétences ou en outplacement) et qui expriment ce besoin de liberté physique.

    1. Merci pour ce commentaire et les partages 🙂

  2. C’est sympa de mmontrer la réalité qui se cache derrière la vision idyllique du digital nomad 🙂 Merci pour ton article très complet !

    1. Merci pour ton retour. Il est important de garder les pieds sur terre !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.