Se faire coacher : pourquoi pas moi ?

 

Hello les Audacieuses ! Se faire coacher dans le cadre de sa reconversion professionnelle ?

Vous y avez peut-être pensé ?

Nous passons toutes par de gros moments de doutes. Parfois, nous n’arrivons plus à avancer.

Même si les lectures en développement personnel nous aident, cela ne suffit pas toujours.

C’est pareil, si les conseils prodigués par bon nombre d’articles publiés sur la toile nous guident, cela ne suffit pas toujours.

Le coaching a le vent en poupe. Partout nous lisons, entendons des propositions d’accompagnement pour nous aider à vivre mieux.

Alors, vous vous dites peut-être : « pourquoi ne pas me faire coacher ? », « Le coaching peut-il vraiment m’apporter quelque chose  ? ».

Dans cet article, je vais tenter de vous aider à y voir plus clair. On y va ?

 

Le coaching, c’est quoi ?

Le coaching, c’est quoi ?

Wikipédia définit le coaching de la manière suivante :

« Le coaching est un accompagnement professionnel personnalisé permettant d’obtenir des résultats concrets et mesurables dans la vie professionnelle et/ou personnelle. À travers le processus de coaching, la personne coachée approfondit ses connaissances et améliore ses performances ».

Mais allons un peu plus loin.

Chaque personne est différente. Vous, moi, n’avons pas les mêmes qualités, la même personnalité, les mêmes peurs, la même histoire, etc…

L’accompagnement du coach est donc bien personnalisé, car adapté à votre personnalité.

Le coaching n’est pas une psychothérapie ni une formation.

C’est une aide pour surmonter des moments difficiles tels que des transitions professionnelles par exemple.

C’est aussi une aide pour booster le développement de vos qualités personnelles dans l’objectif d’accomplir quelque chose.

Le coach part du principe que vous possédez ces qualités, mais que vous n’en avez pas conscience. Vous ne savez pas les utiliser et les mettre en œuvre pour atteindre vos objectifs.

C’est pourquoi, le coach va vous aider à :

  • clarifier et préciser vos objectifs,
  • repérer et « conscientiser » vos qualités et ressources personnelles,
  • savoir les utiliser et les mettre en œuvre pour atteindre vos objectifs.

 

Le coach, il sert à quoi ?

Plus concrètement, le coach va vous aider à y voir plus clair en vous-même.

Nous parlions, la semaine dernière, de nos croyances limitantes (je vous invite à relire l’article « C’est décidé, je veux changer de vie »).

Le coach va vous aider à les repérer et à les dépasser. Mais c’est vous qui ferez le boulot, pas lui !

Il va ainsi en fonction de votre personnalité, de manière à ce que vous puissiez mobiliser vos propres ressources, en toute autonomie. La technique de « métacommunication » lui permet d’être votre partenaire tout en étant un réel observateur extérieur lors des séances.

La mission du coach est bien de vous donner les clés pour trouver les solutions en vous-même.

Il n’est pas un chef et n’impose pas sa propre manière d’agir, de penser, ou sa propre volonté. Il est votre allié, votre discret partenaire dans votre projet de changement de vie.

Avec lui, vous cernez vos zones d’ombre et vos ressources. Vous trouvez le chemin. Et, vous redevenez acteur de votre vie. Parce que vous vous prenez en main.

 

Comment se déroule une séance de coaching ?

Le coaching individuel est le type de coaching le plus courant. Vous trouverez aussi, le coaching collectif, ou coaching de groupe existe également.

Un coaching se compose généralement d’une série de séances d’une heure à deux heures qui ont lieu à intervalles définis.

Ces séances peuvent se faire de visu ou à distance (par Skype par exemple).

Un contrat est préalablement signé entre le coaché et le coach, de manière à ce que chacun s’engage sur des objectifs clairs.

Généralement, un coaching ne dépasse pas 12 mois.

L’objectif d’une séance est clairement défini entre le coach et le coaché.

Chaque séance permet au coaché de s’exprimer et au coach de relancer, poser des questions, confronter. Le coach cherche à susciter réactions et réflexions du coaché.

Bien sûr, il existe beaucoup de techniques différentes avec lesquelles un coach peut travailler (ou pas) : PNL (programmation neurolinguistique), relaxation, jeux de rôle, etc.

À la fin de chaque séance, un plan d’action et un calendrier associé sont établis.

Le coaché repart souvent avec des actions concrètes à mettre en œuvre. La séance d’après démarrera sur les mises en action et l’évolution par rapport à la séance précédente.

 

Se faire coacher : bonne ou mauvaise idée ?

Se faire coacher : bonne ou mauvaise idée ?

La réponse est : « ça dépend, ça dépasse » 🙂 Comme nous l’avons vu en début d’article, le maître mot du coaching est « autonomie ».

Si vous savez agir seule, si vous voyez clair en vous, si vos objectifs sont clairement définis, alors non, vous n’avez pas besoin d’un coach !

Pour être plus précise, si :

  • votre projet de reconversion professionnelle est clair dans votre tête,
  • vos objectifs sont précis, mesurables et atteignables,
  • les raisons et le sens que vous donnez à votre reconversion sont limpides pour vous,
  • vous avez confiance en vous, vous assumez vos qualités et vos ressources intérieures,
  • la manière de mener votre projet, votre plan d’action et votre planning sont définis.

Alors, bravo ! Vous êtes autonome. Et même si vous ressentez parfois des doutes (et c’est normal) vous saurez comment les dépasser seule.

Dans le cas contraire, un accompagnement personnalisé permettant de répondre aux 5 points listés ci-dessus peut s’avérer utile.

Le coaching est partout dans notre société. Par exemple : Coach sportif, coach de vie, coach en nutrition, coach en image…

Dans le cadre de la quête du bonheur au travail, c’est encore plus vrai !

Le changement de vie professionnel est un sujet d’actualité. Et, il existe des tas de méthodes et coaching qui sont là pour accompagner les salariés lassés de leur job.

Alors, ce qui est important c’est d’avoir besoin et envie d’être accompagnée. Et surtout d’avoir confiance dans la personne que vous choisissez.

Au-delà d’une méthode, au-delà d’une notoriété, c’est le feeling qui passe entre vous et votre coach qui est primordial.

Il est votre allié rappelez-vous !

Fiez-vous à vos sentiments et plongez-vous dans ce travail de réflexion et d’introspection si passionnant, avec l’aide de ce guide qu’est votre coach !

Vous ferez des miracles ! Qu’en dites-vous ?

Avez-vous été coachée ?
Qu’avez-vous appris ?
Envisagez-vous de vous faire accompagner ?
Pourquoi ?

Vous le savez, j’adore ce sujet alors à vos claviers ! Et bien sûr, n’oubliez pas de partager et liker l’article si vous l’appréciez !

 

Le clin d’œil du moment :
“J’adore aussi ce proverbe Africain : ⪡Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin⪢”

Les Allumées du Casque vous souhaitent une belle journée !

 

 

 

 

 

 

Partager l'article
  • 7
    Partages
  • 7
    Partages

Cet article a 2 commentaires

  1. Merci Nadia pour cet article qui redonne ses lettres de noblesse au coaching.
    A l’ère où l’on coache pour tout, il est important de savoir à quel point un bon accompagnement peut être puissant.

  2. Je confirme Nadia ! Le regard neutre du coach nous aide à mettre en lumière des perspectives qu’on n’avait juste jamais considérées ou imaginées. Il peut aussi nous aider à mettre du raisonnement et de la pertinence dans notre évolution pro. Bref, il nous permet de nous poser des questions de meilleure qualité pour avancer sur le bon chemin, le nôtre !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.